Accueil > Le Festival 2017 > Spectacles 2017 > LA CHAMBRE DE MARIE CURIE

LA CHAMBRE DE MARIE CURIE

jeudi 9 novembre 2017

Samedi 25 Novembre
Maison de la Musique et de la Danse
20h30

De Filipe FORGEAU

Librement inspiré de la vie de
Marie & Pierre Curie

COMPAGNIE DU DÉSORDRE

Mise en scène de l’auteur

Avec : Soizic GOURVIL
Jean-Michel FÊTE
Lumières
Michaël VIGIER
Univers Sonore
Lionel HAUG

Production Cie du Désordre. En coproduction avec L’Archipel/Scène de territoire de Fouesnant &La Fabrique/Scène conventionnée de Guéret Avec le soutien de : Chapelle Derézo/Brest, MPT/Kerfeunten, Théâtre Georges Madec/Esquibien, CMAD/Quimper. La Cie du Désordre est conventionnée par le Ministère de la Culture/DRAC Bretagne.

Après La chambre de Milena (d’après la vie de Milena Jesenskà et Franz Kafka),
La chambre d’Anaïs (d’après la vie d’Anaïs Nin), Rosa Liberté (librement inspiré de la vie et du combat de Rosa Luxemburg, présenté au Festival Auteurs en Acte 2015), La chambre de Marie Curie est le cinquième volet du projet intitulé Les Chambres et comportant plusieurs autres portraits « fictionnés ». Inspirés par les journaux, biographies et correspondances, Les chambres présentent des femmes qui ont marqué leur époque…

Femme insaisissable, parfois décrite comme « cadenassée », Marie Curie n’en a pas moins été une femme connue pour son engagement et son humanité. Femme amoureuse, puis jeune veuve de son époux Pierre, avec lequel elle partage un Prix Nobel, elle sera à la fois cette mère aimante pour ses deux filles, Irène et Eve, et cette combattante durant la guerre 14-18 qui risquera sa vie près des lignes de front pour porter partout la médecine et la radiologie au plus près des blessés et des mutilés. Sa vocation sera son arme…

Filip FORGEAU Auteur et metteur en scène, Filip Forgeau fonde la Compagnie du Désordre en 1987 (cie conventionnée par le Ministère de la Culture depuis 2003).
Révélé par Daniel Mesguich et Jean-Claude Fall au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis/Centre Dramatique National, puis par François Le Pillouer au Festival Théâtre en Mai de Dijon, il a mis en scène 32 spectacles pour le théâtre et un opéra, alternant textes contemporains et œuvres du répertoire (Les souffrances du jeune Werther d’après Goethe ; Le chien mort de Brecht, avec Denis Lavant ; Antoine et Cléôpatre de Shakespeare, Platonov et La mouette d’après Tchekhov, Phèdre et Hippolyte d’après Garnier et Racine, La dispute d’après Marivaux…).